Le développement durable est à la confluence de 3 axes: social, économique et environnemental. En tant que professeure de Sciences de la Vie et de la Terre, il me paraît essentiel d’aborder l’axe environnemental.

Le nouveau programme de 2nde aborde la notion de 6ème crise biologique. Au sein de la biosphère, une crise se définit comme la disparition brutale d’espèces, la survie de certaines et l’apparition dans un second temps de nouvelles espèces. Depuis 450 millions d’années, soit 15% de l’histoire de notre planète, les archives paléontologiques ont permis d’identifier 5 crises majeures. La plus connue est celle du Crétacé-Tertiaire ou crise KT, il y a 65 millions d’années, marquée, entre autres, par la disparition des Dinosaures et des Ammonites. Ces 5 crises majeures sont dues à des évènements géologiques: impact météoritique, volcanisme intense, régression marine, anoxie des eaux, refroidissement global… La 6ème crise actuelle est originale et inquiétante à deux titres: les vitesses d’extinction sont beaucoup plus rapides que celles des crises précédentes; l’origine de cette crise est anthropique, l’homme est en effet responsable par ses nombreuses activités (transports, agricultures, construction…) de modifications environnementales fortes (réchauffement, pollution de l’air, pollution de l’eau, déforestation, …). Aussi actuellement, nous assistons à une érosion forte de la biodiversité.

Au sein du lycée Eugène Delacroix des actions sont menées depuis plusieurs années. En 2015, un présentation projet GIEED Canope mai 2015 (Groupement Inter Lycéen d’Experts en Développement Durable) a permis d’obtenir la labellisation E3D. Cette année un nouveau projet associant la mise en place d’une grainothèque est mis en œuvre.

Il est possible d’agir à différentes échelles (chez soi, sur le toit de son immeuble, de sa commune, de sa région…).  Un certain nombre d’associations vous permettent d’améliorer au quotidien votre investissement pour modifier notre impact environnemental.